Nouvelles

150 manifestants soutiennent les activistes pour la protection sociale

Le 8 décembre dernier, la plateforme “Stop the Killings” et la campagne pour la protection sociale menée par 11.11.11. se sont mises ensemble pour tirer la sonnette d’alarme. Ils l’ont fait dans le cadre de la journée internationale des droits de l’homme, commémorée le 10 décembre. Les activistes qui luttent pour la protection sociale sont trop souvent victime de répression, d’intimidation, d’emprisonnement, d’enlèvement et même d’homicide.

Cinq raisons pour lesquelles le nouveau président philippin Duterte n’est pas un 'Trump philippin'

Le 30 juin Rodrigo Duterte a prêté serment en tant que président des Philippine. Lorsqu’il a gagné début mai les élections présidentielles, les commentaires dans la presse internationales n’étaient pas tendres. Il a été comparé au flamboyant candidat américain aux élections présidentielles Donald Trump et considéré comme une version philippine sous stéroïde de ce dernier.

Colombie: fin de la guerre... et début de la paix ?

Encore un peu incrédules, les Colombiens sont descendus dans les rues par milliers pour fêter la fin du conflit armé qui oppose le gouvernement colombien à la guérilla des Farc. C’est une grande victoire et un tournant historique pour le pays qui espère de la sorte pouvoir tourner la page d’un conflit ravageur qui a fait 260 000 morts et 45 000 disparus.

“Pour nos morts, pas une minute de silence” - Colombie et Honduras

En Colombie, 20 militants paysans, étudiants, environnementalistes et indigènes ont été assassinés depuis début 2016. Et, au Honduras, la situation n’est pas plus reluisante.

La Colombie est le pays le plus dangereux au monde pour les activistes. Dans les régions reculées, des tracts des groupes paramilitaires d’extrême droite, qui contrôlent certaines parties du pays, ont circulé dans des villages en annonçant un « nettoyage social » imminent. Au Honduras, la situation n’est pas plus reluisante. 

S’opposer aux multinationales

3 morts lors d'une attaque de la police Philippine sur une manifestation d'agriculteurs

Stop The Killings Belgium a appris avec horreur que ce vendredi 1er avril 2016, un groupe d'agriculteurs qui manifestaient a été victime de tirs de la police Philippine (PNP) à Kidapawan, Mindanao. Au moins trois personnes ont été tuées et 38 sont blessées.

Un incendie criminel dans un camp de réfugiés Lumads

Le 24 Février un incendie criminel a été déclenché dans un camp de réfugié Lumad dans la ville de Davao. Cinq personnes ont été grièvement blessées et les affaires personnelles de vingt-et-une autres personnes ont été détruites par les flammes. Le réseau Stop The Killings condamne ce crime et exige qu’une enquête indépendante soit menée pour déterminer qui sont les coupables.

La Centrale Générale FGTB Anvers et fos rendent visite à Huber Ballesteros

Fin janvier, une délégation de l'AC Anvers-Waasland et fos a rendu visite au militant syndical Huber Ballesteros en prison. Huber, vice-président de la fédération syndicale FENSUAGRO, est enfermé dans la prison de Bogota, Colombie, depuis 2013. Avec fos et l'AC, nous exigeons sa libération immédiate.

Percenita “Daday” Sanchez remercie Stop the Killings pour le soutien

Le prix de droits de l'homme de Stop the Killings a été reçue par Perencita «Daday» Sanchez, de la Mindanao Interfaith Services Foundation. Cette organisation a mis sur pied 19 écoles pour les Lumads. Voici le discours qu'elle a donné à De Markten. (En anglais)

LES ORGANISATIONS PHILIPPINES LUMAD SE VOIENT DECERNER LE PRIX DES DROITS DE L'HOMME PAR STOP THE KILLINGS

La plateforme Stop the Killings a décerné hier le prix des droits de l'homme aux organisations Lumad de Mindanao, au Sud des Philippines. Celles-ci paient un lourd tribut dans leur lutte contre les activités des exploitations internationales agricoles et minières dans la région. Quelques centaines de personnes ont manifesté pour qu'un terme soit mis à la violence.

Rentrée scolaire tragique aux Philippines

Mardi 1er septembre 2015. Aux Philippines, trois défenseurs du droit à l'enseignement ont été assassinés de sang-froid. Emerito ("Emok") Samarca, directeur d'ALCADEV, organisation partenaire de l'ONG belge Solidagro, fait partie des victimes.