3 morts lors d'une attaque de la police Philippine sur une manifestation d'agriculteurs

Stop The Killings Belgium a appris avec horreur que ce vendredi 1er avril 2016, un groupe d'agriculteurs qui manifestaient a été victime de tirs de la police Philippine (PNP) à Kidapawan, Mindanao. Au moins trois personnes ont été tuées et 38 sont blessées.

Un incendie criminel dans un camp de réfugiés Lumads

Le 24 Février un incendie criminel a été déclenché dans un camp de réfugié Lumad dans la ville de Davao. Cinq personnes ont été grièvement blessées et les affaires personnelles de vingt-et-une autres personnes ont été détruites par les flammes. Le réseau Stop The Killings condamne ce crime et exige qu’une enquête indépendante soit menée pour déterminer qui sont les coupables.

La Centrale Générale FGTB Anvers et fos rendent visite à Huber Ballesteros

Fin janvier, une délégation de l'AC Anvers-Waasland et fos a rendu visite au militant syndical Huber Ballesteros en prison. Huber, vice-président de la fédération syndicale FENSUAGRO, est enfermé dans la prison de Bogota, Colombie, depuis 2013. Avec fos et l'AC, nous exigeons sa libération immédiate.

Percenita “Daday” Sanchez remercie Stop the Killings pour le soutien

Le prix de droits de l'homme de Stop the Killings a été reçue par Perencita «Daday» Sanchez, de la Mindanao Interfaith Services Foundation. Cette organisation a mis sur pied 19 écoles pour les Lumads. Voici le discours qu'elle a donné à De Markten. (En anglais)

LES ORGANISATIONS PHILIPPINES LUMAD SE VOIENT DECERNER LE PRIX DES DROITS DE L'HOMME PAR STOP THE KILLINGS

La plateforme Stop the Killings a décerné hier le prix des droits de l'homme aux organisations Lumad de Mindanao, au Sud des Philippines. Celles-ci paient un lourd tribut dans leur lutte contre les activités des exploitations internationales agricoles et minières dans la région. Quelques centaines de personnes ont manifesté pour qu'un terme soit mis à la violence.

Récompensez leur lutte par le prix des droits de l'homme : Les nominé(e)s

La lutte des activistes environnementaux dans le Sud mérite notre attention et notre soutien. Cette année, Stop the Killings a nominé quatre personnes ou organisations qui travaillent dans des conditions difficiles pour une alternative écologique. Qui selon vous mérite le prix des Droits de l'homme ? Les Lumads à Mindanao, les travailleurs engagés de la commune de Palmeras, la courageuse Maxima Acuña de Chaupe ou l'association des avocats maya ? Voter n'est plus possible. 

Syndiquer le contenu