Si nous n'agissons pas maintenant, quand le ferons-nous, alors? - Rencontre captivante avec le président du syndicat philippin

Vendredi 13 février, Louvain a eu le bonheur de pouvoir recevoir un hôte de marque philippin. La plate-forme Stop The Killings avait invité Elmer Labog, le président du syndicat progressiste philippin KMU (« Kilusang Mayo Uno » ou « Mouvement ouvrier du 1er mai ») au chef-lieu du Brabant flamand et a proposé au public présent une soirée émaillée de récits sur la lutte philippine pour une société meilleure.

Il n'y a pas de démocratie si des avocats y sont assasinés

Le 23 janvier a eu lieu pour la 5e fois la Journée de l’avocat en danger. Elle vise à supporter les confrères philippins, victimes d’assassinat et d’intenses pressions comme en subissent nos ami(e)s du National Union of Peoples Laywers, lauréats du STK Human Rights Award en 2014.

Message de solidarité du NXP aux Philippines

Suite à la nomination des 24 représentants syndicaux du NXP, la Metal Workers Alliance of the Philippines a exprimé sa gratitude envers notre plateforme. Vous trouverez ci-dessous le mot de remerciement.

Syndicaliste du secteur sucrier assassiné aux Philippines

Rolando Pango, membre du Partido Manggagawa (PM) et syndicaliste à temps plein a été tué par balles le 29 novembre 2014 dans la ville Binalbagan, au Negros Occidental. Avant son assassinat, Pango organisait les travailleurs/euses des plantations de sucre de l’Hacienda Salud, qui est louée et exploitée par Manuel Lamata, président de la Fédération des producteurs de sucre des Philippines.

Le dirigeant syndical colombien Huber Ballesteros se voit décerner le Human Rights Award

La veille de la journée internationale des droits de l'homme, 200 personnes se sont rassemblées à Bruxelles pour témoigner leur solidarité avec les activistes du Sud. La plate-forme d'action « Stop the Killings » y organisait une émouvante veillée aux flambeaux, suivie par la remise d'un prix des droits de l'homme au théâtre bruxellois de la Bourse.

Massacre d'étudiants au Mexique : mobilisation sociale pour retrouver les 43 disparus

Dans la nuit du 26 septembre 2014, dans la communauté d’Iguala, Etat de Guerrero au Mexique, a eu lieu le massacre des étudiants de l’école Normal Rural “Raúl Isidro Burgos", Ayotzinapa à Iguala au Guerrero. Trois étudiants ont été tués et 43 autres sont toujours portées disparus à l’heure d’aujourd’hui. Ces actes ont été commis par la police municipale en accord avec le cartel de narcotrafic « Guerreros Unidos ».

témoignage d'un étudiant survivant
Syndiquer le contenu