Philippines: Apportez votre soutien aux secours locaux!

picture
M3M soutient l'appel de ses partenaires CHD, Gabriela et Bayan qui demandent un soutien financier afin de leur permettre de soutenir et de continuer leurs missions médicales, leurs actions de premier secours et de réhabilitation dans les zones touchées par le typhon et notamment à Samar, Leyte et Capiz. 

Lors du passage du super typhon Haiyan les îles philippines de Samar et Leyte ont été particulièrement touchées. Pendant que les secours internationaux essaient d'arriver sur place, le Council for Health and Development (CHD) a pu apporter des secours dès les premiers instants grâce à son programme de santé communautaire HEALS. Shiela Corrales, médecin de HEALS, vit à Tacloban, capitale de Leyte. Elle a fait partie de la première équipe à pouvoir évaluer la situation. Le bilan estimé semble d'ores et déjà terrifiant : 10.000 morts dans la seule ville de Tacloban. « Nous étions tellement soulagés et heureux d'entendre que nos collègues Larry et sa femme Irene, dont on n'était sans nouvelles depuis plusieurs jours, ont été retrouvés,» a rapporté le Docteur Corrales.

CHD s'est d'abord activé à travers la plate-forme SOS, un réseau d'intervention en cas de catastrophe qui vient en aide aux victimes tout en préparant la population à faire face à de futurs désastres. Rosalinda Tablang, directrice de CHD, explique que la première priorité est de mener une évaluation des dommages, des besoins et des capacités des zones touchées. Des équipes de soutien ont déjà été envoyées et vont travailler avec les organisations populaires locales.

Les packs de soutien qu'elles donneront aux familles contiennent 8 kg de riz, 5 conserves, ½ kg de sucre, 500 ml d'huile, ½ kg de légumes, ¼ kg de sel, ½ kg de poisson séché et 18 litres d'eau purifiée. Un pack revient à 40€. Des médicaments comme des antibiotiques, des analgésiques/antipyrétiques, des médicaments pour les maladies de la peau, pour les gastro et pour les maladies respiratoires, seront également fournis.

La situation de Samar et de Leyte a été massivement relayée dans les médias, mais pendant plusieurs jours personne n'a reçu de nouvelles de la province de Capiz. Après 3 jours, la coordinatrice de Gabriela a enfin pu recevoir un aperçu de la situation. Dans de nombreuses communautés vivant sur la côte toutes les maisons ont été totalement détruites. La plupart des endroits où Gabriela travaille ont disparu, emportés par la tempête. 95.413 familles sont actuellement affectées par le typhon dans la province de Capiz. Les habitants cherchent de la nourriture, de l'eau, des abris temporaires et en même temps, partent à la recherche des membres de leur famille et enterrent leurs morts. Pour l'instant, il n'y a ni électricité, ni eau, ni lignes de communication en état de fonctionner.

Les groupes locaux de Gabriela ont déjà créé un réseau composés d'organisations populaires pour venir en aide plus efficacement aux habitants de la province en leur apportant d'abord les ressources dont ils ont besoin pour vivre (eau, nourriture, vêtements) et en travaillant à leur réhabilitation dans un deuxième temps.

Bayan est la coupole du mouvement populaire progressiste aux Philippines. Représentée dans tout l'archipel tant aux niveaux local, régional que national, Bayan a tout de suite mis en branle sa réponse au typhon créant un centre de crise à Cebu, une ville proche du désastre. Renato Reyes, le secrétaire général de Bayan raconte que, malgré les problèmes de communication que les plupart des ONGs locales et des mouvements sociaux connaissent, ceux-ci ont continué leurs activités et offrent une aide concrète aux victimes.

Bien qu'affaiblies, les ONGs et organisations populaires philippines sont toujours présentes. C'est en soutenant leur travail sur place que l'aide sera la plus efficace. Pour cette raison M3M soutient l'appel de ses partenaires CHD, Gabriela et Bayan qui demandent un soutien financier afin de leur permettre de soutenir et de continuer leurs missions médicales, leurs actions de premier secours et de réhabilitation dans les zones touchées par le typhon et notamment à Samar, Leyte et Capiz.

Vous pouvez les soutenir en faisant un don au fonds d’urgence de Médecine pour le Tiers Monde au n° de compte BE15 0010 4517 8030 (BIC: GEBABEBB) avec la mention « don fonds d’urgence ».