Colombie

Répression en Colombie: des militants pour les droits de l'homme arrêtés arbitrairement

La Colombie trône à la tête d'un classement des plus macabres: celui des pays les plus dangereux pour les syndicalistes. Le nombre d'assassinats de militants syndicaux est le plus élevé au monde. Aujourd'hui des organisations comme Arlac, intal, des syndicats et la confédération syndicale internationale dénoncent l'arrestation arbitraire et exigent la libération immédiate du syndicaliste Edinson Palomino Banguero et de l'avocate Mercy Tatiana Blanco.

Focuslanden: 

'Elk sociaal of syndicaal werk in Colombia is bijna zelfmoord'

Alberto, Ramiro en Martin verdedigen alledrie op hun manier mensenrechten in een land waar dit helemaal niet evident is. Daarover getuigden ze tijdens een Europese rondreis in oktober. Het eerste land dat ze aandeden was België, op uitnodiging van Arlac bij de lancering van de campagne voor de bevrijding van politieke gevangenen. We grepen hun bezoek aan voor een interview. Lees het interview met deze moedige mensenrechtenactivisten uit Colombia op intal.

Focuslanden: 

“Tout travail social ou syndical en Colombie est quasi un suicide”

Alberto, Ramiro et Martin défendent, chacun à leur façon, les droits de l’homme dans un pays où cela ne va pas de soi. Ils apportent leur témoignage à l’occasion d’une tournée européenne qui a eu lieu en octobre 2009. Le premier pays à les accueillir a été la Belgique, ils ont répondu présents à l'invitation d'ARLAC, dans le cadre du lancement de la campagne pour la libération de prisonniers politiques.

Focuslanden: 

Leidster vrouwenorganisatie vermoord in Colombia

Op 29 juni 2008 werd Martha Obando doodgeschoten in een hoofdstraat van de buitenwijk van Buenaventura, Colombia. Obando, beter bekend onder de naam Dona Chila, was een actief leidster inzake vrouwenrechten.

Ze startte een kleine organisatie voor vrouwen die militaire conflictgebieden ontvlucht waren en aldus familiehoofd werden.

Focuslanden: 

Responsable de la communauté d’origine africaine tué en Colombie

Walberto Hoyos Rivas, un responsable de la communauté d’origine africaine du bassin du Curvaradó, dans le département du Chocó (nord-ouest de la Colombie), a été tué. Les auteurs de son meurtre seraient des membres des Aigles noirs, un groupe paramilitaire. Amnesty International est très inquiète pour la sécurité des autres membres de cette communauté, ainsi que pour celle des membres de la Commission interecclésiastique Justice et paix et d’autres organisations vivant avec cette communauté dans les bassins du Curvaradó et du Jiguamiandó.

Focuslanden: 

Pages