Nieuws

Politiek geweld in de Filippijnen: Wapens, huurlingen en geld

Zevenenvijftig (57) doden--vrouwen, advocaten, journalisten--om iemand te verhinderen zich kandidaat te stellen in de verkiezingen. Het is ongezien, ongehoord, ondenkbaar. Maar het gebeurt in de Filippijnen. En het illustreert goed waarom we op 10 december terug op straat komen onder de vlag van “Stop the killings.”

Focuslanden: 

La Belgique doit ratifier la convention des Nations Unies sur les disparitions forcées.

Bruxelles, le 17 novembre 2009. Discours à la soirée de solidarité en présence de la mère et du frère de Jonas Burgos.

Chers amis. Chères amies.

België moet de Internationale Conventie van de Verenigde Naties ratificeren tegen de gedwongen verdwijningen

Brussel, 17 november 2009. Toespraak op Solidariteitsavond in aanwezigheid van de moeder en broer van Jonas Burgos.

Vrienden,
Elke dag zijn op de Filippijnen journalisten, arbeiders en boeren, syndicale leiders, mensenrechtenactivisten, advocaten en studenten … slachtoffers van inbreuk op de mensenrechten. De voorbije 8 jaar sinds presidente Gloria Arroyo aan de macht kwam tellen mensenrechtenorganisaties er 1013 politieke moorden en 202 politieke verdwijningen. Men kan 'rustig’ stellen dat het er onder het regime van Arroyo erger aan toe is dan ten tijde van dictator Marcos.

L'organisation internationale du travail va enquêter aux Philippines

Le jeudi 19 mai 2009, les syndicalistes belges qui se mobilisent en faveur de leurs collègues philippins ont reçu de bonnes nouvelles. Le le gouvernement philippin a finalement accepté que l’Organisation Mondiale du Travail (OIT) envoie une mission aux Philippines pour enquêter sur les meurtres de représentants syndicaux.

Compte-rendu de l'action du 22 avril

discours de Guy Tordeur

Chers collègues,
Chers amis,

Nous avons eu il y a peu un entretien avec les responsables de l'ambassade des Philippines, ici à Bruxelles. Cet entretien s'inscrit dans la suite logique des actions que nous avons énergiquement menées d'une part et de la promptitude qu'a témoignée l'ambassadeur des Philippines à nous recevoir d'autre part.
Nous voulions à tous vous signaler que Atty Saladero et Emilio Asuncion - et 70 autres personnes - ont été récemment innocentés.

Protest for human rights in front of the Philippine embassy in Brussels on 22-04

Meurtres, arrestations, tortures, disparitions.. Aux Philippines ceci est la réalité au quotidien. C’est ce que nous a confirmé notre invité Axel Pinpin, qui fut libéré l’année dernière au mois d’aout après 28 jours de détentions. Ensemble avec les membres de l’organisation STK nous sommes partis hier à l’ambassade des Philippines pour encore une fois se plaindre de cette situation. Axel nous a accompagnés, notre action fut une réussite.

Pagina's