Missionnaire néerlandais tué aux Philippines: enquête indépendante demandée !

picture

Mardi 3 Juillet, Wilhelm Geertman a été tué devant son bureau à Pampanga, au nord des Philippines. Le travailleur ONG et missionnaire venait de retirer de l'argent. La police pense que c'est un vol. Les organisations locales invoquent des raisons politiques.

Geertman était directeur de Alay Bayan Inc et a vécu aux Philippines pendant 46 ans. Il parlait le philippin et a travaillé avec des agriculteurs dans la campagne, y compris les agriculteurs de l'Hacienda Luisita. Les activités récentes de William consistaient en des missions de secours à Nueva Ecija et Aurora à la suite du typhon Pedring.

William est venu aux Philippines comme missionnaire et s'est ensuite engagé dans le développement communautaire  à Luzon central. Il a été activement impliqué dans les droits fonciers et les problèmes de protection de l'environnement dans la région, en particulier dans la protection des forêts à Aurora, Pampanga et Zambales contre l'exploitation forestière et minière.

Geertman est le 17ème activiste à avoir été tué sous le gouvernement de Aquino et le 6ème cette année. Il est, après la mort du Père Pops Tentorio à Mindanao, le 2ème employé d'une ONG européenne à avoir été tué sous le gouvernement Aquino.

A cause de son implication avec les organisations populaires qui critiquent le gouvernement, beaucoup pensent qu'il a été assassiné pour des raisons politiques.

Le mouvement de solidarité néerlandais-philippine appelle à une enquête indépendante. Soutenez cet appel et envoyer votre nom et votre organisation à nfs@enefes.demon.nl